12ème édition du Festival Mauboussin du cinéma français à Jérusalem

Le Festival du cinéma français, placé cette année sous les auspices de la marque française Mauboussin, s’est tenu du 15 au 28 mars. L’événement était organisé en partenariat avec l’Institut français d’Israël, l’Institut français de Jérusalem/Romain Gary et Eden Cinema, une société de distribution. Les spectateurs se sont rendus nombreux à la Cinémathèque de Jérusalem. Près de vingt films français ont été projetés, sous-titrés en anglais et/ou en hébreu.

C’est avec une triste nouvelle que s’est ouverte cette douzième édition du Festival du cinéma français à Jérusalem. La figure emblématique du cinéma israélien, fondatrice du Festival international du film de Jérusalem, Lia Van Leer est décédée à l’âge de 90 ans. Militante pour la paix, Lia Van Leer apportait son soutien au cinéma palestinien. De nombreux hommages lui ont été rendus lors de ce Festival, notamment par Mme Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication et M. Antonin Baudry, Président de l’Institut français.

JPEG

La projection du documentaire animé L’Image manquante, récompensé au Festival de Cannes en 2013, a été proposée au public en avant-première du Festival. Le cinéaste franco-cambodgien Rithy Panh était présent et a répondu aux questions du public après la projection. Rithy Panh a également participé, durant la semaine du Festival, à un colloque organisé autour de son travail à l’Académie d’art de Bezalel.

JPEG

La soirée d’ouverture a été marquée par la diffusion du film Samba en présence de ses réalisateurs, Eric Toledano et Olivier Nakache, ainsi que de nombreux professionnels des cinémas français et israélien.

JPEG

La programmation du Festival était également composée de films primés aux Césars 2015 : Timbuktu, d’Abderrahmane Sissako (Césars du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario original, de la meilleure photographie, de la meilleure musique, du meilleur montage et du meilleur son), Hippocrate de Thomas Lilti (César du meilleur acteur dans un second rôle pour Reda Kateb), Saint Laurent de Bertrand Bonello (César des meilleurs costumes pour Anaïs Romand).

Des films français plus récents ont été présentés en exclusivité à l’occasion du Festival Mauboussin du cinéma français : Bande de Filles de Céline Sciamma, Papa ou Maman de Martin Bourboulon, et bien d’autres.

M. Hervé Magro, Consul général de France à Jérusalem, a salué, lors de la soirée d’ouverture du Festival, « la contribution éminente de la cinémathèque de Jérusalem à la mission, difficile certes mais passionnante, de dialogue et de rapprochement entre les habitants de cette région, en particulier dans cette ville ».

publié le 20/04/2015

haut de la page