20e anniversaire de la réhabilitation de l’’hôpital de la Ste Famille

Le Consul Général a offert lundi 23 novembre un dîner à l’’occasion du vingtième anniversaire de la réhabilitation de l’’hôpital de la Sainte Famille à Bethléem.

Outre le docteur Jacques Keutgen, directeur de l’’établissement, de nombreux membres de l’’Ordre Souverain de Malte en charge de la gestion de l’’hôpital étaient présents, parmi lesquels le Baron Albrecht von Boeselager, Grand Hospitalier de l’’Ordre et président du Conseil d’’administration de l’’hôpital, le Baron Jacques Guerrier de Dumast, Ambassadeur de l’’Ordre au Liban et président délégué de l’’hôpital, ainsi que des représentants des communautés religieuses en Terre Sainte.

L’’hôpital de la Sainte Famille, fondé en 1882 par les Sœurs de la Charité de Saint Vincent de Paul, a bénéficié dès le début de sa mission de la protection française accordée aux communautés religieuses. Après cent ans de services, l’’hôpital fut contraint de fermer en raison du conflit israélo-palestinien.

Réouvert en 1990 par l’’Ordre Souverain de Malte, l’’établissement a été transformé en maternité. Celle-ci a pour objectif d’’offrir des soins de haute qualité à toutes les femmes sans distinction, de religion, de culture ou de condition sociale et à un coût réduit compte tenu de la paupérisation croissante de la population. Depuis sa création, plus de 46.000 enfants y ont vu le jour grâce aux dons collectés par plusieurs associations de l’’Ordre de Malte (France, Allemagne, Etats-Unis, Irlande et Suisse) et par l’Union européenne.

La France apporte un soutien substantiel à l’’hôpital à travers le financement de matériel et la formation de son personnel. Elle a signé en 2005 une convention pour l’’acquisition d’’équipements médicaux destinés à l’’unité de soins intensifs pour nouveaux-nés et prématurés. En 2008 et 2009, elle a financé l’’achat d’’un stérilisateur pour un montant de 10.000 dollars et de 4 pulsoximètres pour l’’oxygénation du sang des enfants prématurés d’’une valeur de 15.000 dollars. La France finance également des bourses et des missions pour la formation du personnel hospitalier.

Lire le discours du Consul Général :

PDF - 37.7 ko
Discours du Consul Général

publié le 23/03/2016

haut de la page