5ème anniversaire d’une « success story » : le Bibliobus franco-allemand

JPEG
Mardi 9 juin, le Consul général de France à Jérusalem, M. Hervé Magro, et la Chef du bureau de représentation allemand à Ramallah, Mme Barbara Wolf, se sont rendus à Gaza afin de célébrer le 5ème anniversaire du Bibliobus franco-allemand, projet phare de l’Institut français de Jérusalem et du Centre culturel franco-allemand à Ramallah (CCFA).

Après avoir sillonné les routes de Cisjordanie et de Jérusalem durant l’année scolaire, le Bibliobus se rend, comme chaque été, à Gaza, où il est pris en charge par les partenaires locaux du projet sur place : le Centre culturel Qattan pour l’enfance et l’Institut Tamer.
Passerelle entre les cultures, le Bibliobus du Centre culturel franco-allemand de Ramallah promeut le livre, la lecture et l’apprentissage des langues auprès des enfants palestiniens, dans un contexte où la mobilité constitue un défi. Il est également un remarquable support pour organiser des activités et animations en lien avec la lecture.
En cinq ans, plus de 40 artistes, écrivains, illustrateurs et autres talents ont contribué au projet du Bibliobus franco-allemand qui a atteint plus de 35.000 enfants en Cisjordanie, à Jérusalem-Est et à Gaza.
La célébration de cet anniversaire au YMCA, en présence de Mme Ahmed Ashour, responsable de l’Institut Tamer et de Mme Nehaia Abu Nahla, directrice du Centre Qattan pour l’enfance, fut également l’occasion d’inaugurer la nouvelle librairie mobile de la fondation Qattan à Gaza. Conçue sur le modèle du Bibliobus franco-allemand, elle apportera des livres aux enfants de la bande de Gaza tout au long de l’année.

JPEG

Quelques jours auparavant, un « petit frère » du Bibliobus franco-allemand avait déjà été inauguré à Jéricho. Financé par la Qatari Charity Foundation, coordonné par le ministère palestinien de l’éducation via l’Institut Tamer, ce projet a vocation à desservir les écoles de la vallée du Jourdain. Il avait bénéficié de l’expertise du CCFA pour sa mise en place.

JPEG
© Tamer Institute

Le Consul général de France à Jérusalem s’est également rendu au Centre culturel Qattan pour l’enfance où il a inauguré, au côté de sa directrice Mme Nehaia Abu Nahla, une exposition scientifique interactive proposée par l’Institut français et produite par Centre.Science. Intitulée « La terre entre nos mains », présentée à Ramallah et à Hébron, cette exposition met en lumière les contributions des sciences, et notamment des laboratoires de recherche français, au « développement durable » et engage les visiteurs de tous âges à agir pour la planète. Le Consul général de France à Jérusalem a saisi cette occasion pour rappeler les engagements de la France dans le domaine de l’environnement, dans la perspective de la 21ème conférence sur le climat/COP21.

Le Consul général de France à Jérusalem a enfin souhaité s’entretenir avec la jeune photographe Nidaa Badwan, dont l’exposition « 100 jours de solitude », produite par l’Institut français de Jérusalem, a reçu un écho important à l’international.

JPEG

Plus d’informations sur le site internet de l’Institut français de Jérusalem et sur la page facebook du Bibliobus.

publié le 20/07/2015

haut de la page