60 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

Le succès de cette célébration, qui en a fait finalement l’événement le plus mobilisateur de l’année avec près de 9000 personnes touchées, et particulièrement des jeunes, a été principalement lié à l’exposition « A l’épreuve du monde », montée et démontée chaque jour pour être montrée dans tout Ramallah en janvier 2009 : elle a été montrée dans 6 écoles où des récréations spéciales ont été organisées par les directions pour que les enfants puissent l’apprécier, dans l’allée principale du campus de l’Université de Birzeit, dans les jardins du plus grand club de scouts de Palestine qu’est le Seryet Ramallah, dans les centres pour enfants des camps de réfugiés d’El Amaari et de Jalazoune, dans l’école technique pour garçons de l’Unrwa dans le camp de réfugiés de Qalendia, à la campagne au Diwan de Karawat Beni Zaïd, et a été le premier événement co-organisé entre le CCF et la municipalité d’Al Bireh.

Mais en dehors de ce marathon, les 60 ans de la Déclaration des Droits de l’Homme ont aussi été marqués par la co-production entre le CCF et le Ramallah Center for Human Rights Studies (RCHRS) d’une exposition que l’association palestinienne monte annuellement à l’occasion de la Journée mondiale de la Tolérance, et qui s’est intitulée « Tolérance 3 ». Trois projections au CCF ont ponctué le mois de décembre 2008, issues de la collection établie par le ministère des Affaires étrangères pour cette occasion : « Guerre et santé » de Michel Vuillermet, « Invente moi un pays » de Catalina Villar et « Terre d’asile » d’Axel Clévenot. Un point fort a aussi été en janvier la projection de « Selves and Others, un portrait d’Edward Saïd » au théâtre Al Kasaba.

Enfin, une rencontre avait été organisée par le CCF en novembre entre l’ambassadeur de France Stéphane Hessel, co-rédacteur de cette déclaration, et des membres actifs de la société civile de Ramallah tels que Zahira Kamal, ex-ministre des Affaires féminines et directrice du Palestinian Women Center for Documentation and Research (Unesco), le président du RCHRS, les présidents des associations pour l’enfance Shams et EJE.

Partenaires : RCHRS, Théâtre Al Kasaba, Université de Birzeit, Ecoles Annajah, Elawael, Alalyya, Mélékite, Evangélique et Saint Joseph, centres pour enfants des camps d’El Amaari et Jalazoune, Ecole technique pour garçons de l’Unrwa à Qalendia, Seryet Ramallah, municipalité d’Al Bireh, Diwan de Karawat Beni Zaïd.

JPEG

publié le 27/04/2009

haut de la page