Accord de prêt de 2 millions d’euros pour la ZI de Bethléem

JPEG

Le ministre des Finances Nabil Kassis a signé le 19 décembre 2012, en présence du ministre de l’Economie Jawad Al Najji et du Consul général de France Frédéric Desagneaux, un accord de prêt de 2 millions d’euros avec Samir Hazboun, Président de la société de développement de la zone industrielle de Bethléem (BMIP). Ce prêt concessionnel, financé par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre de son appui au développement de la zone industrielle de Bethléem (10 millions euros) vise à favoriser la réalisation rapide des infrastructures internes de la zone sur une première phase de 5 ha, et à appuyer l’attractivité de la zone. Le développeur BMIP envisage de terminer cette première tranche de travaux avant fin 2013 et poursuivra l’aménagement de l’ensemble de la zone (20ha) à l’horizon 2014. La première phase d’aménagement permettra d’accueillir dans des conditions optimums les premières entreprises qui ont décidé de s’installer dès 2013 sur la zone industrielle. Un premier bâtiment industriel est en cours de construction pour une entreprise de papier domestique qui devrait démarrer son activité dans le courant du 1er trimestre 2013. D’autres entreprises dans le secteur laitier, de l’emballage, des huisseries aluminium, du gravage sur marbre devraient initier les travaux de leur usine dans les premiers mois de 2013. Au total plus de 100 emplois devraient être créés par ces premières entreprises.

Au-delà de la viabilisation de la zone, le développeur a déjà construit un bâtiment de 1000m2 qui abrite, outre ses bureaux et les bureaux de PIEFZA (l’Autorité en charge des zones industrielles), deux entreprises françaises : Schneider Electric qui a installé son centre de formation pour les Territoires Palestiniens et France Telecom qui développe en relation avec l’Alliance Française un centre de services aux entreprises orienté dans un premier temps sur des formations aux technologies de l’information (e-commerce, site web,..).

Ce prêt, qui vient compléter les investissements financés par l’AFD pour apporter les services essentiels sur la zone (route, eau, assainissement, électricité), s’inscrit dans la volonté de la France de créer les conditions de développement d’un secteur privé compétitif sur la zone industrielle de Bethléem. Ainsi, la seconde tranche (5M€) du Protocole de don français (French Grant) signé récemment avec le Ministère de l’Economie et qui vise à soutenir le développement des capacités productives palestiniennes en subventionnant la part française d’achats d’équipements et de services, intègre des conditions spécifiques pour les entreprises qui investiront sur la ZI de Bethléem.

publié le 28/06/2013

haut de la page