Atelier de la Fémis dans le domaine de la prise de son à l’Ecole de cinéma de Béthléem.

L’école qui a accueilli cet atelier se situe à Béthléem, au cœur de la vieille ville, et regroupe différentes disciplines : un centre des médias, une école d’art (bijoux, céramique et verre), différents lieux d’exposition, un auditorium et une école de cinéma. Cette école fonctionne depuis la rentrée 2006. La formation, post bac, s’effectue en 2 ans. Elle est reconnue par le Ministère de l’éducation palestinien.

La directrice, Nuha Khoury, ainsi que les professeurs ont fait le choix d’une école de cinéma documentaire, genre très répandu dans les TP. Le documentaire, "parent pauvre" de l’industrie cinématographique, requiert peu de moyens. Ainsi est née l’idée de fonder une école de cinéma à Béthléem.

La première promotion date de mai 2008, moment choisi pour dresser un premier bilan et évaluer les besoins. Après examen des travaux effectués par les étudiants, un des problèmes majeurs s’est révélé être le son.

JPEG

L’atelier animé par Stéphane Thiébaut les 24 et 25 novembre a donc permis de revenir sur les bases du son dans le cinéma : grâce à des extraits de films, choisis pour leur pertinence avec un travail particulier sur le son, et des exercices ludiques autour de l’écoute, Stéphane Thiébaut a sensibilisé les étudiants autour de l’importance du son et de sa qualité.

L’atelier s’est ensuite poursuivi avec des exercices pratiques de prise du son (comment effectuer les bons réglages, orienter le micro, bouger, tenir la perche etc).

JPEG

La dizaine d’étudiants ainsi que la directrice de l’Ecole, Nuha Khoury, ont été très heureux de pouvoir bénéficier de cet enseignement très professionnel. Certains se sont déclarés tentés de se présenter au concours d’entrée àLa Fémis

Le concours international est ouvert aux candidats originaires des pays autres que les pays membres de l’Espace Economique Européen. La maîtrise de la langue française est obligatoire. Les épreuves ont lieu en français, de même que les enseignements dispensés à l’Ecole. Les candidats ne peuvent pas se présenter plus de trois fois au concours international.

publié le 21/01/2009

haut de la page