« Bérénice » en Palestine

JPEG

Le réseau de l’Institut Français de Jérusalem a présenté la pièce de théâtre « Bérénice d’après Bérénice de Racine » de la Compagnie Gwenaël Morin, au Théâtre National Palestinien à Jérusalem et au Théâtre Al-Kasaba à Ramallah, les 26 et 27 mars 2012. Il s’agissait d’une mini-tournée organisée entre le Liban et les Territoires palestiniens, avec le soutien de l’Institut Français.
Ce spectacle a été créé en 2009 dans le cadre du Théâtre Permanent produit par la Compagnie Gwenaël Morin et Les Laboratoires d’Aubervilliers.

JPEG
Bérénice, reine de Palestine promise à l’empereur romain Titus, est sacrifiée à la couronne par son amant, « malgré lui, malgré elle ». Mais comment annoncer cette cruelle résolution à Bérénice, qui ne vit que par lui et pour lui ?
Le conflit entre la raison d’Etat et la raison du cœur, qui fait le fond de la pièce, permet à l’auteur de transformer une simple histoire d’amour en véritable tragédie.

Ce texte de Racine, revisité par le metteur en scène Gwenaël Morin, trouve un écho particulier lors des représentations à Jérusalem, puis à Ramallah. Tout commence par le décor de la pièce affichant d’un côté le Mur des Lamentations et de l’autre le Sénat… Une belle performance pour la Compagnie Gwenaël Morin qui jouait pour la dernière fois ce spectacle créé il y a presque trois ans

publié le 15/02/2013

haut de la page