Communiqué de la Présidence de l’Union Européenne, Troika Union Européenne, OLP agissant pour le compte de l’Autorité palestinienne

Jean Pierre Jouyet, secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes représentant la présidence du Conseil de l’Union européenne, Karel Schwartzenberg, ministre des Affaires étrangères de la république Tchèque représentant la présidence à venir, et Benita Ferrero-Waldner, commissaire en charge des relations extérieures, ont rencontré Riad Al Malki, ministre des Affaires étrangères palestinien, le 25 septembre 2008, à New York. Cette rencontre, qui s’est déroulée à un moment important du processus de paix et à la veille de la réunion du Quartet, a permis d’évoquer le renforcement du rôle de l’Union Européenne et de l’Autorité palestinienne.

L’Union européenne apporte son plein soutien au processus de paix relancé par les conférences d’Annapolis et de Paris à la fin 2007. En qualité de principal soutien financier à l’Autorité palestinienne, elle a mis au point un dispositif de coopération étendu pour contribuer au renforcement des institutions palestiniennes et au développement économique des Territoires palestiniens, en soutien à la population palestinienne de Gaza et de Cisjordanie, y compris à Jérusalem-est, dans le but d’aider à poser les bases du futur Etat palestinien.

L’Union européenne se tient résolument aux côtés de toutes les parties prenantes au processus de paix. Par son action, elle entend contribuer au climat de coopération indispensable à un accord de paix. A ce titre, elle souhaite promouvoir l’approfondissement de ses relations avec l’Autorité palestinienne.

Sur la base de l’accord d’association euroméditerranéen intérimaire relatif aux échanges commerciaux et à la coopération entre la CE et l’OLP agissant pour le compte de l’Autorité palestinienne, en date du 17 février 1997 et le plan d’action conclu en 2005, l’Union européenne et l’Autorité palestinienne sont convenues d’approfondir et d’étendre le dialogue politique et d’établir quatre enceintes de travail conjointes : un dialogue politique et les sous-comités ‘Affaires économiques et financières’, ‘commerce et coopération douanière’, ‘affaires sociales’, ‘énergie, environnement, transports, science et technologie’ et ‘droits de l’homme, bonne gouvernance et Etat de droit’. Ces enceintes de travail feront progresser et assureront le suivi de la mise en œuvre du plan d’action établi dans le cadre de la politique de voisinage.

L’objectif de ce renforcement des relations est de structurer, à tous les niveaux, le dialogue entre l’Union européenne et l’OLP agissant pour le compte de l’Autorité palestinienne, dans la perspective – à laquelle l’Union européenne contribue – de la création de l’Etat de Palestine viable, démocratique et indépendant vivant en paix et en sécurité aux côtés d’Israël, conformément aux termes de référence de la conférence de Madrid, au principe de l’échange de la terre contre la paix, aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, à l’initiative arabe de paix, à la feuille de route, à la déclaration d’Annapolis et à l’ensemble des accords passés entre les parties.

publié le 24/09/2009

haut de la page