Communiqué faisant suite à la rencontre ce jour entre M. le Président de la République et M. Mahmoud ABBAS, Président de l’Autorité palestinienne

Le Président de la République a reçu aujourd’hui M. Mahmoud ABBAS, Président de l’Autorité palestinienne, à l’occasion de sa troisième visite officielle en France depuis 2007.

Le Président de la République et le Président ABBAS ont longuement évoqué les efforts visant à relancer le processus de paix ainsi que la situation au sein des Territoires palestiniens et les questions régionales.

Le Chef de l’Etat a souligné l’urgence d’une reprise d’un processus de négociation entre Israéliens et Palestiniens, processus dont les bases sont connues et qui vise à créer un Etat palestinien viable, indépendant et démocratique. Soulignant qu’il ne transigerait jamais avec la sécurité d’Israël, le Président de la République a réaffirmé que la création d’un Etat palestinien sera la meilleure garantie de sécurité pour Israël.

Le Président de la République a souligné qu’il était déterminant, pour permettre la reprise du processus de paix, que cessent les activités de colonisation ainsi que le demande l’ensemble de la communauté internationale.

Le Président de la République et le Président palestinien ont évoqué la proposition portée par la France et l’Egypte de réunir un Sommet autour des membres de l’Union pour la Méditerranée pour soutenir le processus de paix lorsqu’il aura été relancé. Le Chef de l’Etat et M. ABBAS ont estimé qu’un tel sommet permettrait, si les conditions de sa tenue étaient réunies, d’apporter une contribution essentielle aux progrès du processus de paix.

Le Chef de l’Etat a également souligné l’importance de l’unité palestinienne et a félicité la Président ABBAS pour le succès du dernier Congrès du Fatah. Il a ajouté que le seul moyen de redonner foi en la paix à l’ensemble des Palestiniens était qu’un processus véritable redémarre rapidement et apporte des résultats concrets.

Le Président de la République et le Président ABBAS ont enfin évoqué la situation régionale et le soutien que tous les partisans de la paix au Proche Orient devaient apporter aux efforts du Président palestinien et à ceux de la communauté internationale pour appuyer une reprise du processus de négociation.

Pour en savoir plus

publié le 04/09/2009

haut de la page