Coopération Humanitaire

L’aide humanitaire française aux Territoires palestiniens se concentre sur le soutien direct aux populations les plus vulnérables et prend la forme de financements d’opérations d’urgence dans les domaines de la santé (dont la santé mentale), de la réponse aux démolitions, de l’aide juridique, de l’amélioration des conditions de logement et de la sécurité alimentaire. Dans un contexte de crise humanitaire chronique, cette intervention a également pour objectif de faciliter la transition entre l’urgence et le développement.

L’aide humanitaire française transite par plusieurs canaux :

-  Agences des Nations Unies (agence chargée des réfugiés palestiniens : UNRWA, Programme alimentaire mondial, UNICEF). En 2014, le total de la contribution française à l’UNRWA s’est élevée à 7.5 millions d’euros, dont 500 000 euros pour l’appel d’urgence de l’été à Gaza et 1 million d’euros d’aide alimentaire. La contribution au PAM a été de 850 000 euros, au titre de l’aide alimentaire à Gaza.

-  ONG : en 2014, le Centre de Crise du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international a financé 7 ONG françaises sur des projets humanitaires (Médecins du Monde, Première-Urgence-aide médicale internationale, ACTED, Secours islamique français, Secours populaire, CCFD et Handicap international), pour un montant total de 1.3 millions d’euros.

-  CICR : la France a financé l’appel d’urgence pour Gaza en 2014 à hauteur de 750 000 euros.

En cas de crise sévère, la France peut également intervenir de façon directe, via le Centre de Crise et de soutien , en mobilisant des équipes de la sécurité civile en apportant un soutien logistique, et en distribuant des biens et équipements de première nécessité.

publié le 28/08/2015

haut de la page