DELF-DALF : un succès croissant à Jérusalem et dans les Territoires palestiniens

Ils étaient 1250 en 2011, ils ont été cette année 3750 candidats à se présenter aux épreuves du DELF (Diplôme d’études de langue française) et du DALF (Diplôme approfondi de la langue française).

Une augmentation considérable en 5 ans qui témoigne notamment de la vitalité de l’apprentissage du français dans les écoles palestiniennes et de la valeur d’un diplôme français reconnu dans le monde entier. L’introduction cette année du DELF PRO est une première, destinée à développer l’apprentissage du français dans les filières professionnelles.

JPEG

Le nombre d’adultes palestiniens candidats à ces certifications a lui aussi augmenté d’environ 25% en cinq ans. Preuve supplémentaire que le DELF et le DALF sont des moyens de plus en plus appréciés pour évaluer ses compétences et pour entrer à l’université française afin d’y poursuivre des études de master ou de doctorat. Le rôle de l’Institut français de Jérusalem à travers ses différentes antennes, comme celui des universités palestiniennes, est déterminant dans cette évolution.

Délivré par le Ministère français de l’Éducation, le DELF/DALF est basé sur le Cadre européen commun de références pour les langues (CECR), développé par le Conseil de l’Europe. Il est aujourd’hui proposé et reconnu dans 166 pays.

JPEG

Alors que les candidats palestiniens attendent la publication imminente des résultats des examens et que les élèves des écoles recevront leur diplôme à la rentrée prochaine, le Consul général de France à Jérusalem et M. Sabri SAIDAM, Ministre de l’Education et de l’Enseignement supérieur, viennent de signer une nouvelle convention visant à renforcer la promotion et le développement du DELF à Jérusalem et dans les Territoires palestiniens.

JPEG

En savoir plus sur la coopération éducative et linguistique

Contactez-nous au 02 591 4000

publié le 30/06/2016

haut de la page