Déclaration conjointe avec M. Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne

Elysée – Vendredi 15 avril 2016


Déclaration conjointe avec M. Mahmoud Abbas... by elysee

Mesdames, Messieurs,

Je me suis entretenu ce soir avec le Président Mahmoud ABBAS, en présence de Manuel VALLS et de Jean-Marc AYRAULT, parce que nous avons des relations confiantes, et parce que la France est à la fois préoccupée de la situation aujourd’hui au Proche-Orient et notamment de ce qui se passe en Israël et en Palestine et en même temps parce que la France prend l’initiative.

Avec le Président Mahmoud ABBAS, nous avons voulu d’abord échanger nos informations sur ce qui se produit, c’est-à-dire la situation en matière de sécurité. D’ailleurs le Président Mahmoud ABBAS a fait en sorte qu’il puisse assurer cette coopération sécuritaire avec Israël. Mais en même temps, il y a des violences, il y a des tragédies. On voit ce que le blocage de la situation peut avoir comme effets et comme conséquences.

Nous devons donc prendre des initiatives. L’initiative de la France consiste à rassembler la communauté internationale autour de ce processus qui doit conduire à la paix. Ce processus suppose néanmoins un certain ordre et un certain calendrier.

D’abord réunir tous les partenaires, bien sûr le Quartet mais aussi d’autres pays qui sont également conscients de la situation et qui veulent participer à son règlement. Nous ferons en sorte de réunir d’abord les ministres des Affaires étrangères de ces pays-là, puis voir ensuite comment nous pourrons travailler avec les parties prenantes.

Cette initiative au service de la paix vise à n’empêcher aucune démarche ; mais en même temps nous considérons que c’est la meilleure voie et que c’est celle qui peut conduire à la reprise des négociations dans le cadre que l’on connaît.

Nous avons aussi évoqué la coopération qui existe. Le Premier ministre Manuel VALLS se rendra à la fin du mois de mai dans l’Autorité palestinienne et donc dans les territoires, pour faire en sorte que ce que nous avons déjà bâti ensemble puisse se concrétiser davantage dans de nombreux domaines.

Il y a aussi la situation de ce Moyen-Orient qui nous préoccupe tant. Avec le Président ABBAS, nous avons parlé de la Syrie en voulant que la solution puisse être politique et en faisant en sorte que les discussions puissent aller dans le sens d’un règlement politique.

Nous sommes inquiets de toute violation du cessez-le-feu, de la trêve, qui aurait des conséquences dramatiques et qui a déjà des conséquences dramatiques puisque nous avons l’information selon laquelle les populations civiles fuient les combats. Et nous sommes également conscients de ce que la crise syrienne, ou ce qui s’est produit et qui se produit encore en Irak, a pu produire comme déplacements de populations. C’est toute la question des réfugiés ; des réfugiés qui sont au Liban – j’y serai dans quelques heures – qui sont en Jordanie – j’y serai également au début de la semaine prochaine – des réfugiés qui sont en Turquie. Et là encore nous devons travailler. Le Président ABBAS se rendra à Moscou dans quelques jours et là encore, les messages seront passés : nous devons chercher une solution politique.

Nous voulons aussi insister sur ce qui doit se faire également dans le cadre multilatéral et je retrouverai le Président Mahmoud ABBAS à New York, à l’occasion de la signature de l’accord qui est intervenu à Paris. C’est très important que toute la communauté internationale soit rassemblée et donc que vous puissiez être aussi à New York et nous aurons l’occasion de travailler avec l’ensemble des chefs d’Etat et de gouvernement, des ministres qui seront là pour parler du climat mais aussi pour parler de l’initiative que la France a décidé de prendre.

Merci

Retrouvez le texte de la déclaration sur le site de l’Elysée.

JPEG

JPEG

publié le 17/04/2016

haut de la page