Déclaration de la présidence au nom de l’UE concernant les menaces d’expulsions à Jérusalem-Est

L’UE est vivement préoccupée par l’émission d’avis d’expulsion à l’encontre des familles al-Rawi et Hanoun à Jérusalem-Est.

Ces avis d’expulsion font suite à d’autres ordonnances émises récemment, qui ont des conséquences négatives pour les Palestiniens vivant à Jérusalem-Est et qui, conjuguées à l’accroissement des activités de colonisation à Jérusalem-Est, compromettent encore les possibilités de voir s’instaurer la paix. Nous avons exprimé nos préoccupations au gouvernement israélien et appelons Israël à suspendre immédiatement ces avis d’expulsion et à permettre, en outre, à la famille al-Kurd de réintégrer son domicile.

La Turquie, la Croatie* et l’ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie, pays du processus de stabilisation et d’association et candidats potentiels, l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l’AELE membres de l’Espace économique européen, ainsi que l’Ukraine et l’Arménie se rallient à la présente déclaration.

* La Croatie et l’ancienne République yougoslave de Macédoine continuent à participer au processus de stabilisation et d’association.

publié le 27/03/2009

haut de la page