Déclaration du Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères et européennes. Territoires palestiniens/Réunion du Ad Hoc Liaison Committee (Oslo, 8 juin 2009)

La réunion du Ad hoc liaison committee, à laquelle la France a participé, a permis aux principaux donateurs internationaux de faire le point sur les finances de l’Autorité palestinienne et sur l’état d’avancement du Plan de réforme et de développement (PRDP) conçu et supervisé par le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad. Par ailleurs, le comité a été l’occasion de la première rencontre entre Israéliens et Palestiniens depuis la crise de Gaza en janvier 2009.

L’Union européenne et ses Etats membres ont depuis longtemps pris leurs responsabilités en assumant le rôle de premiers bailleurs de fonds à l’Autorité palestinienne, notamment dans le cadre de la Conférence de Paris des donateurs internationaux pour l’Etat palestinien (décembre 2007).

Depuis le début de cette année, l’Europe a en outre consenti un effort de trésorerie particulièrement important, en acceptant de débourser en début d’année la totalité ou la quasi-totalité de ses aides budgétaires directes.

La France et ses partenaires européens ont marqué à Oslo leur disponibilité à poursuivre cet effort. Mais cette réunion a également été l’occasion d’appeler toutes les parties à assumer elles aussi pleinement leurs responsabilités, en prenant une part équitable du fardeau et en permettant à l’aide internationale de porter tous ses fruits.

Les engagements financiers pris à Paris et à Charm el-Cheikh doivent être tenus. La liberté d’accès et de mouvement des ressortissants palestiniens, en Cisjordanie comme à Gaza, est également essentielle. Plus généralement, il nous semble que toutes les parties ont un intérêt direct et immédiat à permettre la reconstruction de Gaza et la reprise de conditions de vie normales dans l’ensemble des Territoires palestiniens.

publié le 10/06/2009

haut de la page