Déplacement du Consul général à Gaza (31 octobre 2016)

Le Consul général a effectué ce 31 octobre sa première visite à Gaza dans le cadre de sa mission à Jérusalem et dans les Territoires palestiniens.

Au nom du Président de la République, il a remis à cette occasion les insignes de chevalier dans l’Ordre national du mérite à Majeda Al Saqqa, fondatrice et directrice générale adjointe de l’ONG Culture et pensée libre (CFTA). Etablie en 1991 à Khan Younes, cette association vise à promouvoir les droits des femmes, des jeunes et des enfants et leur participation active à la vie sociale. CFTA anime six centres dans la bande de Gaza (centres destiné aux enfants, aux adolescents et aux femmes, ainsi qu’un centre culturel) et a bénéficié du soutien du Consulat général et de l’AFD. Dans son allocution, le Consul général a rendu hommage, en présence de la famille, des nombreux amis et des partenaires de Majeda Al Saqqa, au sens de la solidarité de cette dernière, à sa défense acharnée de la justice sociale ainsi qu’à son engagement à promouvoir la pensée libre et l’ouverture culturelle. Il a rappelé les liens qu’elle s’est attachée à développer entre l’ONG et la France, le Consulat général et l’AFD mais aussi et surtout la société civile française, en particulier les ONG Médecins du Monde et CCFD. Pierre Cochard a souligné que la France n’a pas oublié Gaza et que les autres crises dans la région n’ont pas tari son engagement à défendre les droits des Palestiniens.

JPEG

JPEG

Cette cérémonie conviviale a eu lieu dans les locaux de l’antenne locale de l’Institut français de Jérusalem . Le Consul général s’est entretenu avec l’équipe de l’Institut des conditions dans lesquelles celle-ci continue de proposer des cours de français et diverses activités culturelle aux Gazaouis, malgré les contraintes, et a visité les locaux, inaugurés en 2013, de ce site au rôle si souvent salué dans la vie culturelle du territoire.

JPEG

Ce premier déplacement à Gaza a également permis au Consul général de se rendre dans un des centres de soin du Gaza community mental health program (GCMHP). Fondée en 1990, cette ONG est la principale ONG gazaouie spécialisée dans la prise en charge de la santé mentale . Elle gère trois centres de santé mentale et traite près de 2 000 personnes par an. Le nombre de ses patients a augmenté de 30% depuis la guerre de 2014. Le directeur exécutif de l’ONG, le Dr Yasser Abu Jamei, a présenté avec son équipe les structures destinées notamment à la prise en charge des traumatismes des enfants. Ils ont exposé les conditions dans lesquelles l’ONG agit au service de la population et les contraintes auxquelles elle se heurte, y compris la difficulté pour ses membres d’assister à des formations à l’extérieur du territoire. Via le centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay, la France soutient un projet de l’ONG visant à développer les soins spécialisés de santé mentale, les consultations à distance par téléphone, la sensibilisation des parents à la réponse aux crises et la formation d’associations locales intervenant dans le domaine psychosocial.
JPEG
JPEG

publié le 16/12/2016

haut de la page