Exposition photographique - Nidaa Badwan, Cent jours de solitude

De janvier à juin 2015, l’Institut français de Jérusalem présente l’exposition photographique Cent jours de solitude. Les photographies de Nidaa Badwan, jeune artiste de Gaza, sont présentées à Jérusalem et dans les antennes de l’Institut français à Naplouse, Ramallah, Bethléem et Hébron. Alors que les activités de l’Institut français de Gaza sont suspendues, l’Institut Français de Jérusalem souhaite ainsi témoigner sa volonté de maintenir un lien avec la création artistique à Gaza, l’une des plus prometteuses du Proche-Orient.

JPEG


Cent jours de solitude

Nidaa Badwaan a décidé de protester contre la situation de Gaza à sa manière : en s’isolant pendant plus de 6 mois dans sa chambre, qui devient un monde et une réalité alternative, sanctuaire protégé de la misère et de la violence extérieure, qu’elle met en scène en retrouvant entre quatre murs une forme de liberté intérieure. Elle rêve de trouver un travail qui lui permettra d’exprimer sa créativité, ce qu’elle incarne dans ses photographies en endossant tour à tour le rôle d’une couturière, d’une peintre, d’une écrivaine, etc.

Le titre de l’exposition est une référence aux Cent ans de solitude de Garcia Marquez. Si l’exposition est marquée par l’expérience de vie à Gaza de la photographe, le message qu’il porte est universel.

Nidaa Badwan

Née à Abou Dhabi en 1987, Nidaa Badwan vit à Gaza depuis 1998 et obtient en 2009 le diplôme de la faculté des Beaux-arts de l’université Al-Aqsa de Gaza. Entre 2009 et 2012, elle occupe le poste de formatrice en arts plastiques, expression artistique et photographie au Tamer Institute for Community Education.

Nidaa Badwan a également participé à plusieurs expositions collectives de photographies en Palestine et en Jordanie.

JPEG

Découvrez les photographies de Nidaa Badwan sur son site internet : www.nidaabadwan.com

Les dates de la tournée :

-  Jérusalem, Palestinian Art Court - Al Hoash, du 22 janvier au 16 mars

-  Naplouse, Institut Français de Naplouse, de fin mars à fin avril

- Ramallah, Centre culturel Khalil Sakakini, Al-Masyoun, du 22 avril au 14 mai

Plus d’informations sur le site internet de l’Institut français de Jérusalem.

publié le 15/11/2016

haut de la page