Débat général de l’Assemblée Générale des Nations Unies

Mesdames et Messieurs, ne rien régler, laisser faire, laisser aller, c’est faire le jeu des forces qui veulent déstabiliser le monde, et notamment les terroristes. La France ne se résigne jamais, même si c’est difficile, surtout si c’est difficile. Et c’est pourquoi elle a pris l’initiative de contribuer à rechercher une solution au conflit israélo-palestinien. Certes, personne ne peut imposer aux partis une solution. Mais là encore se satisfaire du statu quo c’est prendre le risque, c’est laisser la colonisation une fois encore s’accomplir. C’est donner un fondement insupportable, injuste, inacceptable, à certaines actions de violence. Donc l’objectif c’est de réunir d’ici la fin de l’année une conférence pour qu’Israéliens et Palestiniens soient en capacité et en responsabilité de négocier.

Retrouvez l’intégralité de l’allocution ici.

publié le 24/11/2016

haut de la page