Formalités d’entrée et d’installation

Visa de séjour

Vous êtes touriste.
Pour entrer en Israël il vous suffit d’être en possession de votre passeport en cours de validité (valide de préférence 6 mois après le voyage). Les ressortissants français se verront délivrer gratuitement un visa à leur arrivée, généralement d’une validité de 3 mois.

Un expatrié relevant du secteur privé devant séjourner plus de 3 mois en Israël se voit délivrer un visa de tourisme B2 dès son entrée dans le pays, puis son séjour est conditionné à l’obtention d’une autorisation de travail délivrée par l’office de l’emploi (la demande doit être présentée par l’employeur). L’expatrié bénéficie alors d’un visa de type B1 (visa de tourisme avec autorisation de travailler, valable pour la durée du contrat sans pouvoir toutefois excéder une période de deux ans). L’obtention de l’autorisation et du visa de travail nécessite un délai de deux mois.

Pour le conjoint ou le concubin devant résider plus de 3 mois, délivrance d’un visa A4 (dossier étudié au cas par cas).

Le visa d’étudiant A2 est délivré par le Ministère de l’Intérieur sur présentation d’une attestation d’inscription dans un organisme d’enseignement et d’une attestation de ressources.

Le visa A3 destiné aux religieux est délivré sur présentation d’une lettre de la communauté religieuse pour un an renouvelable, puis au bout de cinq ans pour deux ans.

En ce qui concerne les Territoires palestiniens, aucun visa palestinien n’est demandé pour y entrer. En revanche le visa israélien est nécessaire pour franchir les check-points.

publié le 20/07/2010

haut de la page