Hommage à Lia van Leer

Hommage à Lia van Leer

C’est avec tristesse que nous avons appris la disparition de Lia van Leer, fondatrice de la Cinémathèque de Jérusalem en 1960. Passionnée de cinéma, elle a consacré toute sa vie à cette magnifique institution qu’elle a portée et animée sans relâche, dans un esprit d’ouverture et de dialogue. Véritable ambassadrice du cinéma israélien à l’étranger, elle a accueilli les plus grandes figures du cinéma mondial, tout en oeuvrant au rapprochement entre Israéliens et Palestiniens.

Lia van Leer était aussi une grande amie de la France et du cinéma français. Fidèle partenaire de l’Institut français en Israël et dans les Territoires palestiniens, la Cinémathèque de Jérusalem a toujours été un lieu privilégié pour la découverte de notre cinéma. Ces dernières années, tout particulièrement, elle avait programmé des rétrospectives consacrées à Olivier Assayas, Claire Denis, Luis Bunuel et une carte blanche à la Cinémathèque française.

Aujourd’hui même, la Cinémathèque accueille la 12ème édition du festival du film français ainsi qu’une rétrospective consacré au cinéaste franco-cambodgien Rithy Panh. C’est avec d’autant plus d’émotion que nous saluons la mémoire de cette grande dame du cinéma mondial.

Antonin Baudry
Président de l’Institut français

publié le 02/04/2015

haut de la page