Intervention de Laurent Fabius au Sénat - Processus de paix (15 octobre)

INTERVENTION AU SÉNAT DU MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL LAURENT FABIUS AU SUJET DU PROCESSUS DE PAIX - Paris, le 15/10/2015

Depuis des mois, nous mettons en garde contre les risques d’embrasement. Nous y sommes. Nous alertons même sur le risque qui paraît lointain mais qui ne l’est peut-être pas que Daech puisse même à un moment s’accaparer la cause palestinienne.

Lors de la récente Assemblée générale des Nations unies, nous avons organisé une rencontre inédite : un groupe international de soutien du Quartet élargi aux acteurs arabes clés, aux partenaires européens aussi. Le groupe international de soutien pourrait se fixer comme but précis des mesures de confiance à objectifs immédiats pour apaiser les tensions.

En novembre dernier, j’avais dit que si cette ultime tentative de solution négociée n’aboutissait pas, alors la France prendrait ses responsabilités en reconnaissant l’État palestinien et je renouvelle du haut de cette tribune cet engagement. La France n’abandonnera ni l’exigence de sécurité pour Israël ni celle de justice pour les Palestiniens. La France est l’amie à la fois du peuple israélien et du peuple palestinien.

publié le 15/11/2016

haut de la page