Inauguration d’un projet d’autonomisation des femmes à Beit Duqqo par le Consul général de France à Jérusalem

Mardi 28 juillet, le Consul général de France à Jérusalem s’est rendu dans le village de Beit Duqqo, près de Jérusalem, dans le cadre de la cérémonie de clôture d’un projet soutenu par le Fonds Social de Développement à hauteur de 74 000 €, en présence du Gouverneur palestinien de Jérusalem.

JPEG

Mis en œuvre par l’ONG Youth Development Department, en partenariat avec l’Association de Beit Duqqo, le projet avait pour objectif l’autonomisation économique des femmes du village et a notamment permis le soutien à deux de ses coopératives  : Al-Karmah et Al-Bayder. Le projet a ainsi contribué à étendre et diversifier les activités des coopératives de Beit Duqqo : irrigation de parcelles de terrain dédiées à la production de légumes biologiques, création d’une unité de vaches laitières, extension de l’élevage de brebis laitières, création d’une unité de production d’orge. Une trentaine de femmes ont également bénéficié de formations à la transformation alimentaire ou à la culture de légumes biologiques, dispensées par l’association.

JPEG

Lors de son discours, le Consul général de France à Jérusalem a rappelé les difficultés rencontrées par Beit Duqqo et les villages avoisinants, enclavés depuis la construction du mur de séparation israélien, témoignant du soutien apporté par la France à ces populations fragilisées. Rappelant la position constante de la France sur l’illégalité de la colonisation, il a insisté sur le besoin d’être actif sur le terrain aux côtés des populations les plus touchées par les difficultés liées au contexte d’occupation. A ce titre, le Consul général de France à Jérusalem a mis l’accent sur l’importance de développer l’activité économique de ces villages isolés pour permettre leur survie et leur développement.

publié le 15/09/2015

haut de la page