Interview de Tony Blair à Al Ayyam

"Les résultats d’Annapolis dessineront les horizons de la conférence des donateurs à Paris"

Blair à Al Ayyam : « La levée des restrictions est la clé du développement »

Tony Blair, l’Envoyé spécial du Quartet, a insisté lors d’un entretien exclusif à Al Ayyam sur le fait que la levée des restrictions était la clé de la réussite pour un réel développement. Il a également insisté sur la nécessité de créer un réel processus politique ainsi qu’un « capacity building ». Il a ajouté : « Je pense que si un mouvement politique redémarre et que les Palestiniens montrent leur capacité à gérer leur sécurité intérieure, alors nous serons dans une position de force pour lever les restrictions. Je ne dis pas que ce ne seront pas des négociations difficiles mais je pense que nous pouvons réaliser ceci ».

Tony Blair a indiqué qu’il y avait une corrélation entre la conférence d’Annapolis prévue ce mois et la conférence des donateurs prévue à Paris en décembre. Il a ajouté : « Toutes les questions sont liées entre elles. Si Annapolis aboutit sur un résultat négatif alors la conférence de Paris sera plus difficile. Si Annapolis aboutit à de bons résultats, alors Paris sera plus facile. Si tout se passe bien à Annapolis et à Paris, alors l’occasion sera meilleure pour changer les choses sur le terrain. Si rien ne change sur le terrain, alors peu importe le type de processus politique suivi. Toutes les choses sont liées les unes aux autres ».

Tony Blair a annoncé que les donateurs présenteront des aides aux Palestiniens à Paris, en fonction la crédibilité du plan palestinien qui y sera présenté, et louant à ce propos les efforts du Premier Ministre Salam Fayyad. « Le montant des promesses des donateurs se calculera à l’aune de la crédibilité du plan palestinien... Les donateurs ne vont pas continuer à injecter des fonds dans une économie palestinienne se développant à l’aveugle avec une Autorité Palestinienne incapable de la réguler. Je pense que la grande différence dont a parlé Salam Fayyad est que, pour la première fois depuis très longtemps, il y a une véritable crédibilité de la partie palestinienne ».

publié le 15/11/2016

haut de la page