Journée Internationale du Film d’Animation à Ramallah

Il était important pour le CCFA de participer à cette Journée mondiale du film d’animation 2008, étant donné l’importance de l’audiovisuel et du secteur jeunesse dans sa programmation. Le film d’animation est un support idéal pour recouvrir les deux thèmes, et permettre ainsi de resserrer les liens entre le centre et ses partenaires.
Ce sont ainsi 455 jeunes qui ont été touchés par cet événement, pour lesquels le CCFA s’est rendu avec un programme sur leurs propres sites. Ont été diffusés des films tels que « Boule et Bill », « Les 12 travaux d’Astérix » ou « Kirikou et la sorcière » dans les écoles Ennajah, Mélékite et Latine, « Lucky Luke – la ballade des Daltons » pour les étudiants de français du CCFA, « L’homme qui plantait des arbres » pour son aspect littéraire au Département de français de l’Université de Birzeit, « Sindibad » sous-titré en arabe pour le Centre jeunesse du Camp de réfugiés d’El Amaari, et en soirée au CCFA le très poétique film « Gwen et le livre de sable ».
La programmation en grande partie a été reprise pour être diffusée durant tout le week-end suivant au Diwan, le centre culturel de Karawaht Beni Zaïd ou plus de 140 enfants auront pu bénéficier de ce festival sur quatre projections.
Enfin, cette journée a été l’occasion inopinée d’une rencontre au CCFA, orchestrée par le service audiovisuel du consulat, entre le bédéaste et réalisateur de films d’animation canadien Guy Delisle et son homologue palestinien Ahmed Habash, en vue de l’organisation d’un atelier professionnel d’animation.

JPEG JPEG JPEG JPEG

publié le 30/01/2009

haut de la page