Journée mondiale de la femme

Cette année 2009, le Centre culturel français de Ramallah a décidé de célébrer la femme palestinienne à l’unissons du reste du monde, le 8 mars, de la façon la plus positive qui soit : l’intitulé de l’intervention était « Femmes, libres, artistes et Palestiniennes », afin d’essayer de montrer que malgré l’occupation, une tradition et un système législatif réactionnaires, il est possible d’être femme et émancipée.

La palette des témoins a pu montrer une diversité d’expériences, avec des femmes excellentes tribuns venant de tous les domaines des arts, et surtout avec des expériences d’exils très différentes. La comédienne Georgina Asfour, la cinéaste Lana Badr, la sculptrice Dina Ghazzal, la chanteuse Sana Moussa et la poétesse Rose Shomali ont ainsi pu raconter devant un public des plus choisi leur lutte pour leur liberté.
Inaam Obeid, journaliste au media center de l’Université de Birzeit, a brillamment modéré cette table-ronde.

Face au succès de cette opération l’idée nous est venue d’organiser une table-ronde sur la femme tous les 4 mois… Un rendez-vous qui pourrait faire des émules…

JPEG

publié le 10/09/2009

haut de la page