L’univers carcéral sans fard

Mercredi 11 mars, le CCF Romain Gary proposait de découvrir en avant-première Un Prophète , le film aux 9 Césars de Jacques Audiard, sur les écrans du cinéma Lev Smadar de Jérusalem.

JPEG Marqué par la performance du jeune acteur Tahar Rahim pour son premier rôle, ce film percutant raconte l’ascension d’un jeune délinquant de 19 ans au rang de caïd durant son incarcération. Dès son arrivée à la Centrale, Malik, condamné à six ans de prison, est contraint par un clan mafieux corse à commettre un meurtre. Suite à ce rite d’initiation, Malik s’endurcit progressivement et grâce à son intelligence et son adaptabilité, gagne la confiance des corses et parvient à monter son propre réseau.

Parmi les nombreux films français consacrés à l’univers carcéral, Un prophète se distingue par sa modernité et son réalisme brutal, en dressant un état des lieux des prisons françaises dans toute leur cruauté : le racisme entre détenus, les trafics innombrables et la corruption des gardiens, mais surtout le contrôle exercé par les mafias aussi bien sur la prison que sur le monde extérieur.

publié le 18/03/2010

haut de la page