La France expose son plan pour la conférence des donateurs

Al Ayyam publie la liste des pays et des organisations invités.

La France expose son plan pour la conférence des donateurs avec pour objectif la mobilisation des soutien financier et politique à l’Autorité Palestinienne

La France a indiqué que la conférence des donateurs qui se tiendra le 17 décembre à Paris serait la conférence internationale des donateurs la plus large consacrée aux Territoires palestiniens depuis celle organisée à Paris en 1996. Son objectif sera de mobiliser les donateurs et de fournir un soutien financier et politique à l’Autorité Palestinienne.

La France a officiellement annoncé hier que le Président Abbas et le Premier ministre Salam Fayyad lui avait demandé d’accueillir cette conférence, ajoutant que 90 pays et organisations internationales et arabes étaient invités, dont la majeure partie des pays arabes, y compris l’Irak, l’ensemble des pays de l’Union Européenne, les Etats-Unis, les Etats membres du G8, ainsi qu’Israël.

Le Ministre français des Affaires Etrangères et Européennes a annoncé : « La conférence vise à mobiliser les donateurs, dans la continuité de la conférence d’Annapolis, et à fournir un soutien politique et financier à l’Autorité Palestinienne ». Il a ajouté : « Ce soutien doit lui permettre de se doter des capacités de construire un Etat palestinien viable ».

La France, qui accueille la conférence, la coprésidera avec l’Envoyé spécial du Quartet, M. Tony Blair, ainsi qu’avec la Norvège, en tant que présidente du Comité de liaison ad hoc (AHLC) ,et la Commission Européenne. « Les travaux de la conférence s’appuieront sur le plan de réforme et de développement palestinien (PRDP), couvrant la période 2008-2010, qu’a préparé l’Autorité Palestinienne et qui sera présenté lors de la conférence » a indiqué le communiqué du Ministère, ajoutant : « C’est dans ce cadre que la conférence examinera particulièrement sur les priorités à court terme. Il y a en effet un besoin urgent de rétablir l’économie palestinienne et d’appliquer des mesures concrètes et efficaces sur le terrain, pour améliorer la vie quotidienne des Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza ».

La Banque Mondiale a affirmé dans son dernier rapport que les aides ne pourraient avoir d’effets permanents que s’il y avait une évolution de la situation sur le terrain. « La conférence abordera donc, dans la poursuite de la dynamique d’Annapolis, l’application des mesures devant faciliter le déplacement des personnes et des biens dans les Territoires Palestiniens ». Pierre Duquesne, Emissaire du Président Sarkozy et ancien représentant de la France au FMI et à la Banque Mondial, s’est vu confier l’organisation de la conférence.

La liste des pays et des organisations invités est la suivante :

- Autorité Palestinienne.

- Secrétaire général des Nations unies, dont la délégation comprendra les agences concernées.

- Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Autriche, Bahreïn, Belgique, Brésil, Brunei, Bulgarie, Canada, Chili, Chine, Chypre, Corée, Danemark, Egypte, Emirats Arabes Unis, Espagne, Estonie, Etats-Unis, Finlande, Grèce, Hongrie, Inde, Indonésie, Irak, Irlande, Islande, Israël, Italie, Japon, Jordanie, Koweït, Lettonie, Liban, Libye, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Malte, Maroc, Mauritanie, Norvège, Oman, Pakistan, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Qatar, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Sénégal, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Soudan, Suède, Suisse, Syrie, Tunisie, Turquie, Venezuela, Yémen.

- Union européenne : Présidence du Conseil de l’Union européenne, Commission européenne, Secrétaire général/Haut Représentant pour la PESC de l’Union européenne, Parlement européen.

- Ligue Arabe, Organisation de la Conférence islamique, Conseil de Coopération des Etats arabes du Golfe.

- Banque Mondiale, Fonds Monétaire International, Banque Européenne d’Investissement, Banque Islamique de Développement, Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social, Fonds d’Abou Dabi pour le développement, Fonds de Développement Economique Arabe du Koweït, Fonds Monétaire Arabe, Fonds de Développement Saoudien, Fonds de l’OPEP.

Abdel Raouf Arnaout

Al Ayyam, le 5 décembre 2007

publié le 15/11/2016

haut de la page