La journée interuniversitaire du français (30 avril 2013), organisée par le Consulat général de France à Jérusalem et l’université An-Najah à Naplouse, a rassemblé professeurs et étudiants de français venus de tous les Territoires palestiniens

La journée interuniversitaire du français réunissait tous les départements et mineures de français des universités palestiniennes autour du thème :

« Quel avenir pour l’enseignement du français dans les universités palestiniennes ? »

Cette rencontre s’est déroulée le 30 avril dernier sur le nouveau campus de l’université An-Najah à Naplouse. Elle s’est donné pour objectifs de dresser un état des lieux de l’enseignement du français dans les universités palestiniennes, d’en identifier les forces et les faiblesses et d’envisager des perspectives d’évolution pour les années à venir.

Chaque université a présenté aux autres son dispositif d’enseignement et de promotion du français et ses problématiques spécifiques. Ce fut également l’occasion pour des étudiants de français venus de l’ensemble des Territoires Palestiniens d’évoquer leur motivation dans l’apprentissage du français et leurs éventuelles difficultés. L’université Al-Aqsa à Gaza, en visioconférence, était également présente dans les débats.

Intérêt intellectuel, culturel et professionnel de l’apprentissage du français, programmes, pédagogie, multilinguisme, baisse des effectifs d’étudiants et stratégies pour y remédier : toutes ces questions ont été au cœur des débats, au même titre que la collaboration pédagogique et la coordination entre elles des universités palestiniennes. Un livre de recommandations a été imprimé au terme de cette journée et tous ont émis le souhait que cette réunion devienne annuelle.

publié le 28/06/2013

haut de la page