Lauréats du concours de nouvelles en français

Après le succès de l’édition 2010, cette année encore des ateliers d’écriture ont été organisés dans les départements de français des universités d’An-Najah à Naplouse, Birzeit, Hébron et Al-Aqsa à Gaza.

Les jeunes écrivains en herbe ont suivi trois sessions d’ateliers de janvier à avril 2011 organisés par l’écrivain française Yanne Dimay, avec le soutien du département linguistique du Consulat Général de France à Jérusalem et l’Unesco. Au programme : sensibilisation à la littérature et familiarisation avec les techniques d’écriture et du récit, activités de mise en scène et de rédaction de textes courts.

A travers ces ateliers, l’objectif est de permettre aux étudiants d’améliorer leur connaissance en littérature, leur maitrise du français, mais également de découvrir de nouveaux horizons au travers desquels s’expriment aussi bien leur quotidien, des fictions romancées ou ancrées dans le contexte politique local.

Au terme d’un long processus de sélection, les lauréats ont été désignés par le jury final composé de Marie Nimier, prix Médicis, Gilbert Sinoué, prix des libraires, et Atiq Rahimi, prix Goncourt.

Dima Sajdeya, de l’université de Birzeit, a remporté le Premier prix pour sa très belle nouvelle La clé. Elle est suivie par Assile Abu Rajabe, de l’université d’Hébron, auteur de Ressemblance et de Amir Hassan de l’université Al-Aqsa de Gaza pour Le premier visage fait le dernier voyage.

Les lauréats se rendront à Paris en septembre prochain. Ils participeront durant une semaine à divers évènements culturels et seront reçu à l’Unesco par son Excellence Elias Sanbar. Ils assisteront enfin à la lecture de leurs nouvelles par des artistes à l’Unesco et à l’Institut du Monde Arabe.

JPEG

Le jury du Concours : Marie Nimier, Gilbert Sinoué, Atiq Rahimi,

JPEG

La lauréate du concours de nouvelles 2011, Dima Sajdeya

Consultez les Vidéos et Photos du Consulat Général de France

publié le 27/06/2013

haut de la page