Le Printemps des Poètes 2008

PNG

La France entière, mais aussi 60 pays à travers le monde, célèbrent du 3 au 16 mars 2008 la dixième édition du Printemps des Poètes. Dix ans d’une manifestation emblématique, au service d’une ambition bien affirmée : redonner à la poésie une présence dans l’espace public et offrir à chacun la possibilité d’y accéder.

La thématique de ce dixième Printemps peut se décliner à l’infini : « Eloge de l’Autre - Carrefours, croisements, métissages »

JPEG


- Abdellatif Laâbi, invité d’honneur du réseau des CCF à l’occasion du Printemps des Poètes 2008

Le poète marocain de langue française Abdellatif Laâbi a été, durant une semaine, l’invité du réseau des Centres culturels français des Territoires palestiniens, du 3 au 10 mars derniers.

Abdellatif Laâbi a un rapport intime avec la Palestine, qu’il n’avait visitée qu’une fois, brièvement, « entre Madrid et Oslo » : parallèlement à sa propre production littéraire, le poète, romancier et essayiste a traduit en français des trésors de la poésie arabe contemporaine, notamment des œuvres des poètes palestiniens Mahmoud Darwich, Samih Al-Qassem et Ghassan Kanafani ; il a également publié une anthologie de la poésie palestinienne contemporaine.

Abdellatif Laâbi s’est arrêté dans quatre villes pour rencontrer un public choisi d’intellectuels, écrivains, poètes et artistes palestiniens à l’occasion de soirées poésie. A l’Ecole biblique à Jérusalem (à l’invitation du CCF Chateaubriand), au Peace Center à Bethléem (à l’invitation de l’Alliance française), au CCF de Naplouse et au CCFA de Ramallah, entre cinquante et soixante-dix personnes ont participé à ces soirées : Abdellatif Laâbi s’est fait tour à tour diseur de sa poésie, en français et en arabe, passeur d’idées, de mots, d’analyses sur la place du poète et du livre dans le monde arabe ou la situation politique au Maroc, de réflexions sur la traduction de la poésie ou l’engagement du poète...

JPEG

Preuve que le poète a gardé un rôle essentiel dans la cité arabe, le réseau des CCF a reçu de nombreuses sollicitations d’universités, institutions culturelles ou clubs littéraires à travers la Cisjordanie, désireux d’organiser des rencontres avec Abdellatif Laâbi.

De telles rencontres ont eu lieu dans trois universités : l’Université Al-Quds, où une lecture de poèmes devant quelque 200 étudiants a été précédée d’entretiens avec de jeunes poètes et d’un accueil solennel par des doyens et enseignants de différents départements de sciences humaines ; aux départements de français des Universités de Bir-Zeït (Ramallah) et d’An-Najah (Naplouse), où le poète s’est prêté gracieusement à un véritable interrogatoire des étudiants de troisième et quatrième année sur son travail, son combat d’opposant et ses années d’emprisonnement, ses impressions sur la Palestine, ou encore la signification de certains textes, symboles ou images dans des œuvres précises.

Abdellatif Laâbi a par ailleurs été reçu au Centre culturel Sakakini, à Ramallah, où il s’est notamment entretenu avec le poète palestinien Zakaryya Mohammad.

JPEG

La presse locale s’est largement fait l’écho du séjour du poète. Et le Printemps des Poètes, saison culturelle française, d’éclore peu à peu en Palestine...

- Biographie succincte

Né en 1942 à Fès, au Maroc, Abdellatif Laâbi fonde en 1966 la revue Souffles (Anfas, en arabe), qui joue un rôle considérable dans le renouvellement de la culture au Maghreb. Son combat d’intellectuel et d’opposant lui vaut d’être emprisonné de 1972 à 1980. Il vit en France depuis 1985.

En plus d’une production poétique constante, il a publié des romans, des pièces de théâtre, des essais, ainsi que des ouvrages pour la jeunesse. Ses œuvres ont été traduites en plusieurs langues.

Membre de l’Académie Mallarmé, il a obtenu plusieurs prix internationaux, dont, en 2006, le prix Alain Bosquet pour l’ensemble de son œuvre.

JPEG
JPEG

Dernières œuvres publiées

Abdellatif Laâbi, Mon cher double, poèmes, Editions de la Différence, 2007

Abdellatif Laâbi, Les Rides du lion, roman, Editions de la Différence, 2007

- Liens

Site du Printemps des Poètes
Site d’Abdellatif Laâbi

publié le 28/04/2008

haut de la page