Mars à l’Institut français de Ramallah

Mercredi 7 mars
Présentation du livre « Elle, Moi et l’Automne » de S. Natour
Lecture en arabe, à 18 heures

Kareem Kashan, professeur à l’université de Birzeit nous présente le livre de Salman Natour.

C’est l’histoire d’une petite fille hantée par de vieux démons dont le grand père vieillissant n’arrive pas a trouver le courage de lui dire la vérité sur la mort de ses parents. Le professeur Rachid, un homme très pragmatique, essaie de libérer l’enfant de ses hallucinations mais ses efforts s’avèrent souvent vains. Elle persiste à vouloir rester la princesse qui attend le moment où un jour elle retrouvera son palais._

Jeudi 8 mars
Journée de la femme « travailler au féminin en Palestine »
Table ronde en arabe et projection de portraits de femmes, à 18 heures

PNGChaque année, la journée internationale de la femme est l’occasion de faire le point sur la condition des femmes, l’égalité des sexes mais aussi de regarder au delà de nos frontières._
3 femmes, Kadija Hussin, avocate, Amal Joma, journaliste, et Nida Abu Awwad membre de l’institut d’études des femmes ( Institute of Women studies ), rattaché à l’Université de Birzeit, défendent la cause des femmes. La reconnaissance de leur droit au travail, les mauvaises conditions mais aussi les inégalités, sont autant de sujets contre lesquels les femmes palestiniennes et d’ailleurs doivent se battre.

lundi 11 mars
« Gegen die Wand », Fatih Akın

Allemagne 2004, 121 min, allemand sous-titré en anglais
Film, à 18 heures

JPEGCahit, un quadragénaire allemand d’origine turque, post-punk et désœuvré, ne réussit pas à oublier le décès de sa femme. Depuis des années il sombre dans l’alcool et la dépression. Suite à une tentative de suicide, il se retrouve à l’hôpital, où une jeune femme, Sibel, elle aussi d’origine turque, vient également de commettre une tentative de suicide pour échapper à la pression de son père. Par chantage, elle réussit à convaincre Cahit de l’épouser pour l’extraire de sa famille sans que ce soit un engagement de cœur ou de corps. Sibel est jeune, libre, veut vivre pleinement sa vie, et rencontrer des hommes…

Soirée d’ouverture de la francophonie
Films
Jeudi 15 mars
Al Kasaba Theatre and Cinematheque, à 18heures
Entrée 20 Shekel

Diffusion du court-métrage L’année de l’Algérie
France, 2008, 17 min, français sous-titré en anglais

Dans le cadre de l’année de l’Algérie, des acteurs d’origine maghrébine sont recherchés pour un film historique. Le casting rassemble un certain nombre d’acteurs dont la profession les a déjà amenés à miser sur leur physique typé et leur culture familiale. Pour autant, individuellement, chacun a son histoire. Très française.-

Suivi du film
Chaque jour est une fête de Dima El-Horr
Liban, 2010, 82 min, français-arabe sous-titré en anglais_

C’est le jour de la fête de l’indépendance du Liban : 3 femmes qui ne se connaissent pas prennent un même bus qui va les emmener à la prison située dans l’arrière-pays. Au milieu de cette terre aride, parsemée de mines et de rêves décapités, le voyage devient la quête de leur propre indépendance._

Suivi d’un buffet de spéciaités algériennes à la Wein

L’amour en Orient et en Occident----Conférence en arabe et en français de Jean CLAM

Dimanche 18 mars
Centre Culturel Franco-Allemand Ramallah
arabe et français

Entrée libre, à 18heures

JPEGPhilosophe, sociologue et psychologue, Jean Clam est chercheur au Centre national de la recherche scientifique, Paris (CNRS) et affilié au Centre Marc Bloch de Berlin (Centre Franco-Allemand de Recherches en Sciences Sociales).----
Il a mené de nombreuses recherches, essentiellement sur les thèmes suivants : théorie juridique (en particulier sur Niklas Luhmann), théorie générale des sciences humaines et sociales, et sociologie et psychologie de l’intimité.
C’est d’ailleurs ce dernier thème que Jean CLAM développe pour nous « la culture de l’amour en Orient et en Occident, l’intimisation du mariage comme évolution mondiale ».----
Vous êtes ensuite conviés à partager un verre de l’amitié._

Lundi 19 mars
Cinéma des pays de la francophonie : la Hongrie, à 18 heures
Le témoins (A Tanú) de Péter Bacsَ
suivi d’un buffet de spécialités hongroises
Hongrie 1969, 105 min, hongrois sous-titré en anglais

József Pelikán, père de famille seul , avait durant la seconde guerre mondiale, participé aux mouvements communistes en Hongrie . Il rencontre un vieil ami du mouvement communiste, Zoltán Dániel, employé pour le gouvernement qui tombe dans la rivière, Pelikán le sauve et l’invite dans sa maison. La police secrète hongroise reçoit un rapport accusant Pelikán d’avoir abattu un cochon. Dániel essaie de le sauver mais ouvre accidentellement une porte derobée où tout porc a été caché. Pelikán est emprisonné puis relaché. Avant le proces contre Zoltán Dániel, Pelikán reçoit un témoignage à mémoriser…-

Mercredi 21 mars
Tricks d’Andrzej Jakimowski
Pologne 2007, 95 min, polonais sous-titré en anglais
Film et spécialités polonaises, à 18 heures

JPEGAu cours de l’été de ses 10 ans, dans un décor baigné par le soleil d’une lumière dorée, Stefek observe les trains défiler dans la petite gare de son village polonais. Élevé par sa mère qui tient une modeste épicerie et épaulé par sa grande sœur de 17 ans, il ne perd pas espoir que son père revienne. Un jour, Stefek voit un homme monter dans un des trains. Il est persuadé qu’il s’agit de son père._

Jeudi 22 mars
“Comme une odeur de Menthe”, de Pierre Sidaoui
Canada 2002, 47 min, V.O. française
Film et spécialités canadiennes, à 17h30

JPEGAu seuil de la quarantaine, Pierre Sidaoui marque un temps d’arrêt pour réfléchir au trajet parcouru depuis son départ du Liban à l’âge de 30 ans. Transplanté à Montréal, ce fils de la Méditerranée a embrassé sa terre d’accueil sans jamais oublier le souvenir d’une enfance ensoleillée. Une réflexion poétique et touchante sur la poursuite du bonheur relatif qu’est celui de l’immigrant._

Samedi 24 mars

Le launchPad est le premier événement de ce type en Palestine : il vise à rassembler de jeunes entrepreneurs palestiniens et français autour du green business et des nouvelles technologies. Initié par l’Institut français de Ramallah dans le cadre des journées internationales de la Francophonie et organisé en coopération avec PALiNVEST, il prévoit la tenue le 24 mars prochain d’un séminaire qui réunira une vingtaine de jeunes entrepreneurs de Palestine, sélectionnés, avec le concours de nos partenaires, pour leur profil et leur motivation. Le launchPad est une première étape : il a ensuite vocation, grâce à différents outils de suivi (mentoring sessions), à réunir durablement autour d’elle investisseurs et jeunes entrepreneurs. Le but est d’accélérer efficacement la création d’entreprises innovantes et responsables en offrant un cadre à la fois inédit et favorable à la concrétisation d’idées nouvelles._

Sur invitation seulement
PALINVEST, Bank of Palestine, AFD, Mövenpick, OUGARIT

JPEGDimanche 25 mars
Concert d’Al Kamandjâti, à 18 heures

Lundi 26 mars
« Le Jazz est partout »
Avec Ilia Karadjov et Simon Schmid_

JPEGHall du conservatoire National de Musique Edward Saïd, à 18 heures, entrée libre_

Ilia KARADJOV (flûte traversière) et Simon Schmid (piano) proposent une promenade vivifiante et colorée qui nous emmène du 18ème siècle à nos jours au gré de courtes pièces musicales. A des airs composés par des musiciens connus, s’ajoutent des pièces plus rarement jouées et on retrouve avec plaisir - et parfois étonnement - des accents de jazz familiers.
Ce concert s’inscrit dans le cadre des journée internationales de la Francophonie 2012 à Ramallah._

Musique de Cl. Debussy (France), D. Schnyder (Suisse), Cl. Bolling (France), N. Kapustin (Ukraine) et G. Telemann (Allemagne)._

Mardi 27 mars
« Bérénice d’après Bérénice de Racine »
Spectacle théâtral de Gwenaël Morin, en français surtitré en arabe
Al Kasaba, à 19 heures (entrée 15 Shekel)

PNGBérénice aime Titus qui aime Bérénice. Mais Titus empereur de Rome ne peut épouser une étrangère et Bérénice est reine de Palestine. Entre eux, le prince Antiochus qui n’en conservera pas moins son statut d’amoureux déçu.

Gwenaël Morin s’empare de la magnifique pièce de Racine. Il en conserve fidèlement le texte superbe et l’habille de sa désormais systématiquement enthousiasmante mise en scène. C’est vif, rapide, les personnages se débattent, se résignent et se débattent encore. _

Mercredi 28 mars
Suisse , 2002, 90 min, français sous-titré en anglais
Film et spécialités suisses, à 18 heures
l’héritier, Christian KARCHER

PNGA la mort de Virgile, Numa son fidèle compagnon, convie John Spicher, ennemi juré de Virgile et directeur de la laiterie du village. Il lui annonce qu’il ne pourra acquérir ni la terre, ni les quotas laitiers de Virgile, qu’il convoite depuis longtemps, car contre toute attente Virgile a un héritier. _

Jeudi 29 mars
Cloture de la francophonie
Case départ de Thomas Ngijol, Fabrice Eboué et Lionel Steketee
France 2011, 94 min, français sous-titré en arabe

Projection en plein air en face de la mairie de Ramallah
Film, à 19 heures

JPEGPour cloturer ces journées de la francophonie, nous vous proposons la projection d’une comédie en plein air qui vous fera revenir à la Case départ.

Demi-frères, Joël et Régis n’ont en commun que leur père qu’ils connaissent à peine.
Joël est au chômage et pas vraiment dégourdi. La France, « pays raciste » selon lui, est la cause de tous ses échecs. Régis est de son côté totalement intégré. Tant et si bien, qu’il renie totalement sa moitié noire. Réclamés au chevet de leur père mourant aux Antilles, ils reçoivent pour tout héritage l’acte d’affranchissement qui a rendu la liberté à leurs ancêtres esclaves, document qui se transmet de génération en génération. -----
Faisant peu de cas de la richesse symbolique de ce document, ils le déchirent.

publié le 12/03/2012

haut de la page