« Notre musique est imprégnée de l’identité palestinienne »

Le groupe palestinien Turab, créé en 2004, va participer pour la troisième année consécutive à la fête de la musique à Ramallah. Sa réputation en Palestine n’est plus à faire et sa musique, subtil mélange de tradition et de modernité est en passe de conquérir le public international. Trois questions à Basel Zayed, chanteur du groupe. JPEG

Le groupe palestinien Turab, créé en 2004, va participer pour la troisième année consécutive à la fête de la musique à Ramallah. Sa réputation en Palestine n’est plus à faire et sa musique, subtil mélange de tradition et de modernité est en passe de conquérir le public international. Trois questions à Basel Zayed, chanteur du groupe. JPEG

Quels souvenirs gardez-vous de vos précédentes fêtes ?

En 2005, c’est la première fois que nous avons eu l’occasion de jouer un concert entier, une bonne opportunité pour nous faire connaître. Le public était nombreux et enthousiaste et surtout il y a eu beaucoup d’articles dans la presse le lendemain. L’année dernière c’était plutôt un grand festival. Nous avons fait trois petits concerts dans des endroits différents. C’était génial mais très fatiguant !

JPEGComment définiriez-vous votre musique ?

C’est de la musique contemporaine, pas traditionelle, mais elle est imprégnée de l’identité palestinienne. Les textes sont inspirés par les problèmes de notre pays et sont en dialecte palestinien.

Vos projets ?

Pour la fête de la musique nous serons à Nazareth le 22 juin et le 21 bien sûr, à Ramallah. Nous allons jouer plusieurs titres de l’album mais aussi des nouvelles chansons qui n’ont jamais été jouées avant.

site officiel du groupe

programme complet de la fête de la musique 2007 dans les territoires palestiniens

publié le 11/09/2007

haut de la page