Première célébration de la Fête nationale du 14 juillet

Premier volet de la célébration de la Fête nationale du 14 juillet, une cérémonie suivie d’une réception a été organisée le lundi 8 juillet 2013 par le Consul général de France à Jérusalem, Frédéric Desagneaux, au domaine national de Sainte-Anne, propriété française au cœur de la vieille ville de Jérusalem.

JPEG

Réception des convives dans la cour voisine de l’Eglise Saint-Anne

A cette occasion, le Consul Général de France ainsi que son épouse ont reçu divers partenaires palestiniens, dont le Gouverneur de Jérusalem, Adnan Al-Husseini, le ministre palestinien de l’Eau le Dr Shaddad Attili, la ministre du Tourisme, Roula Ma’ayeh, le ministre de l’Economie nationale, Jawad Naji, la ministre des Télécommunications, Safa Nasr Ed-Din, le ministre des Finances, Shukri Bishara, le ministre de la Santé, Jawad Awad, la Maire de Béthleem, Vera Baboun, le Maire de Jéricho, Mohamed Jalaiteh, et son Premier adjoint, Joudeh Issed, divers hommes d’affaires palestiniens, les Patriarches latin et orthodoxe de Jérusalem et d’autres dignitaires religieux, de nombreux compatriotes, diplomates, artistes, journalistes et personnalités de la société civile de Jérusalem et des Territoires Palestiniens.

JPEG

Accueil du Patriarche latin de Jérusalem et d’autres dignitaires religieux

JPEG

Accueil du Gouverneur de Jérusalem, Adnan Al-Husseini

Cette première cérémonie de commémoration du 14 juillet a été l’occasion pour le Consul général de rappeler la présence multiséculaire de la France dans la ville sainte et sa continuité jusqu’à nos jours. Il a insisté sur l’engagement de la France à promouvoir le dialogue, l’amitié et la paix entre Israéliens et Palestiniens, des valeurs chères à la nation française.

Il a par ailleurs souligné l’implication de la France dans les Territoires Palestiniens dans de multiples domaines (notamment le secteur de l’eau), en lien avec les autres pays membres de l’Union Européenne qui aspirent comme elle à ce que Jérusalem puisse un jour devenir la capitale des deux Etats.

Il a enfin rendu hommage à la communauté française qui contribue à Jérusalem et dans les Territoires Palestiniens au rayonnement des valeurs françaises.

JPEG

Allocution du Consul général de France à Jérusalem, Frédéric Desagneaux

Un moment solennel a marqué la deuxième partie de la cérémonie au cours de laquelle les insignes de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’Honneur ont été remis au Dr Shaddad Attili en reconnaissance de son parcours académique et professionnel et de son implication dans le lutte pour la démocratisation de l’accès à l’eau en Cisjordanie. Le Consul général a rappelé qu’il s’agissait d’une charge lourde qui avait conduit M. Attili à mettre en oeuvre divers projets d’envergure financés par la France dans ce secteur (100 M € investis depuis 10 ans).

JPEG

Remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’Honneur au Dr Shaddad Attili

JPEG

Allocution du Dr Shaddad Attili en français suite à sa décoration

Deux autres réceptions organisées par le Consul Général de France à Jérusalem se tiendront le 14 juillet dans les jardins du Consulat Général de France à Jérusalem, et le 15 juillet au nouveau centre Culturel Français à Gaza.

M. Frédéric Desagneaux a achevé son allocution par quelques phrases en arabe afin de saluer les convives et partenaires arabophones et d’exprimer son appréciation particulière des années passées à leur côté en tant que Consul général de France à Jérusalem.

JPEG

Mot final du Consul général de France à Jérusalem
PDF - 18.2 ko
Discous du Consul Général de France

publié le 11/07/2013

haut de la page