Programmation française au Festival international de Théâtre du Kasaba

La deuxième édition du Festival international de Théâtre Al-Manara (Al-Manara International Theatre Days), organisé par le Théâtre Al-Kasaba, s’est ouverte le 1er avril dernier en présence de Tahani Abu-Doka, la Ministre palestinienne de la Culture. Les services culturels du Consulat Général de France à Jérusalem étaient représentés par Patrick Girard, attaché culturel, que George Ibrahim a remercié et honoré au cours de cette cérémonie au titre de la participation française à la programmation de ce festival.

JPEG

Le réseau des Centres Culturels Français accueillera en effet à l’occasion de ce festival des invités prestigieux, et convie le public à deux événements majeurs de la programmation « Théâtre », le samedi 11 avril au Théâtre National Palestinien et le dimanche 12 avril au Théâtre Al-Kasaba.

Wajdi Mouawad, artiste associé 2009 du Festival d’Avignon, proposera le samedi 11 avril à 18h, au Théâtre National Palestinien, une lecture d’un de ses premiers textes, inédit, consacré à la guerre du Liban.
Journée de noces chez les Cromagnons raconte l’histoire d’une famille qui prépare les noces de la fille aînée un jour d’orage et de bombardement. Préparer des noces sous les mitrailleuses n’est pas une chose facile, en particulier quand le fiancé n’existe pas. Les obus tombent, la maison est en ruines, les salades sentent le poisson, la famille au complet est au bord de la crise de nerfs, mais la noce aura lieu !

JPEG

Ce programme, organisé en partenariat avec la compagnie Au carré de l’Hypothénuse, a reçu un soutien important de Cultures France.

Wajdi Mouawad sera accompagné par le directeur du Festival d’Avignon, Vincent Baudriller. Ensemble, ils iront à la rencontre dimanche 12 avril au Théâtre Al-Kasaba, à l’occasion d’une table ronde présidée par George Ibrahim, des directeurs, metteurs en scène, écrivains de théâtre palestiniens – qui exposeront leurs projets artistiques et présenteront la situation du théâtre en Palestine. Avec, pour horizon, du théâtre palestinien en Avignon ?...

Le dimanche 12 avril, à 19h, Andréa Sitter présentera son spectacle La reine s’ennuie au Kasaba.
Chronique poétique et délirante d’une femme solitaire, La reine s’ennuie met en scène la blonde Andrea dans une série de métamorphoses qui la révèlent tour à tour danseuse, comédienne, poète et humoriste. La reine s’ennuie, dressée sur ses talons aiguilles, répandant sur le plateau des pétales de rose tandis que le crapaud couronné posé dans un coin de la scène tarde à se changer en prince.

JPEG

Entre danse et théâtre, mime et parodies, la chorégraphe formée à la danse contemporaine auprès de Carolyn Carlson et la compagnie Pina Bausch, nous embarque dans le parcours fantasque et hilarant d’une reine s’attaquant à tout ce qui peut encombrer son imagination délirante ; Schubert et Verdi côtoient Nina Hagen et Brent Lewis, les voix de Verlaine et Marcel Duchamp se mêlent à une libre interprétation de mythes, contes et légendes convoquant tour à tour les travaux d’Hercule récités avec une énergie fiévreuse et la Flûte enchantée de Mozart, dont elle interprète tête en bas l’air célèbre de la Reine de la nuit…

publié le 04/05/2009

haut de la page