Projection du film d’Annemarie Jacir ’’le sel de la mer’’ en Première palestinienne à Ramallah le 12 novembre 2008.

’’Le sel de la mer’’ a été présenté en ouverture du Festival International du Film de Ramallah. Ce film a été très apprécié par le public palestinien, qui a cependant regretté l’absence de la réalisatrice.

‘Le sel de la mer’, film co-produit par la France, a bénéficié du soutien du « Fonds Sud » et du Consulat Général. Il a été sélectionné au dernier Festival de Cannes dans la catégorie ‘Un certain regard’. Ce film est sorti en France le 3 septembre dernier et a été projeté pour la première fois dans les Territoires palestiniens (dans les camps de réfugiés d’Al-Amari à Ramallah et d’Aida à Bethléem) en août 2008.

JPEG

A l’occasion de la projection du film en ouverture du Festival International du Film à Ramallah, l’acteur principal Saleh Bakri était présent aux côtés de l’équipe technique du film.

JPEG

En présence de la ministre de la Culture, Mme Touria Jabrane, et de nombreux ministres de l’Autorité palestinienne, Saleh Bakri a lu à un public de plus de 400 personnes une lettre de la réalisatrice Annemarie Jacir, qui n’a pu se rendre dans les Territoires palestiniens. La lettre disait l’amertume et la tristesse de la réalisatrice de ne pouvoir partager cet instant avec son public et remerciait la France pour son soutien à sa demande d’entrée en Israël.

L’appui de la France à la production de ce film a été rappelé à plusieurs reprises tout au long de cette soirée. Grâce à ses mécanismes d’aide à la production, la France apparaît comme l’un des principaux soutiens à une industrie du cinéma à laquelle les palestiniens restent très attachés.

publié le 02/12/2008

haut de la page