Projet d’usine de dessalement à Gaza

Lors de l’ouverture du 6ème Forum Mondial de l’Eau lundi 12 mars à Marseille, le Premier ministre François Fillon a annoncé, en présence du Premier ministre de l’Autorité palestinienne Salam Fayyad, un soutien de la France de 10 millions d’euros au projet d’usine de dessalement de l’eau de mer à Gaza.

JPEG

Le Premier ministre a rappelé dans son discours que ce projet était "le premier à avoir été labellisé par l’Union pour la Méditerranée en 2011" et qu’il "illustrait parfaitement la démarche consistant à créer des solidarités entre les pays riverains de la Méditerranée". "La Méditerranée de la paix se construira probablement autour du soleil et de l’eau", a-t-il souligné.

Le projet d’usine de dessalement de l’eau de mer à Gaza vise à répondre aux besoins actuels et futurs en eau potable de la bande de Gaza, qui compte 1,6 million d’habitants et où seuls 5% de l’eau courante sont aujourd’hui propres à la consommation. Il doit aussi permettre de restaurer l’aquifère côtier, en cohérence avec l’objectif stratégique de l’Union pour la Méditerranée de dépollution de la Méditerranée. Il offrira enfin des opportunités d’emplois pour la population de Gaza.

Le secteur de l’eau représente le secteur d’intervention prioritaire de la France dans les Territoires palestiniens, avec un financement total estimé à 100 millions d’euros depuis 1998.

PDF - 46.3 ko
Discours du Premier ministre

publié le 24/11/2016

haut de la page