Relance de la construction du mur de séparation dans la vallée de Crémisan

La France est préoccupée par la relance par les autorités israéliennes des travaux de construction du mur de séparation dans la vallée de Crémisan (Cisjordanie), qui affecteront plusieurs dizaines de familles palestiniennes de Beit Jala. Ce mur constitue une nouvelle entrave au développement économique et social de la ville de Bethléem.

Conformément à l’avis de la cour internationale de justice du 9 juillet 2004, l’édification du mur dans les Territoires palestiniens occupés est illégale au regard du droit international.

Nous demandons en conséquence à Israël de revenir sur cette décision.

publié le 13/04/2016

haut de la page