Souad Massi, icône de la world-music

JPEG“Ce n’est pas de la musique arabe. C’est la langue arabe mais chantée sur une musique européenne”
Un peu de folk-rock et de country mélangés au chaâbi traditionnel du Maghreb, avec quelques grains de musiques des pays qu’elle a traversé : flamenco, rythmes africains, chansons françaises entre autres. La richesse de la musique de Souad Massi a conquis la France. Née près d’Alger il y a 35 ans, la jeune femme a reçu l’année dernière une victoire de la musique pour “Mesk Elil”, son dernier album couronné “meilleur album musiques du monde”. Souad Massi est parfois considérée comme la porte-parole des jeunes Algériens en France. Ses mélopées teintées de nostalgie, parfumées par l’Algérie de son enfance sont le plus souvent en arabe, parfois en français ou en kabyle.

Depuis toute petite, Souad Massi baigne dans un univers très musical. Son père écoute la musique traditionnelle algéroise, ses oncles sont jazzmen et ses frères musiciens. C’est son frère aîné, compositeur, qui l’incite à prendre des cours de guitare de musique classique et arabo-andalouse. Souad est douée. En 1989, elle commence à donner des concerts et fait même quelques apparitions à la télévision algérienne. Durant les années noires en Algérie (94-96), les salles de concert qui ferment et le couvre-feu, Souad commence à travailler dans un cabinet d’urbanisme mais continue à composer.
Elle sort sa première cassette en 1998 et, en 1999, elle est invitée en France pour participer au festival “Femmes d’Algérie”. Souad Massi remporte un tel succès que Universal Musique lui propose de signer un contrat pour un premier album. “Raoui” sort en mars 2001 et la jeune chanteuse se produit sur toutes les scènes françaises. Depuis elle a enregistré deux nouveaux disques “Deb” et “Mesk Elil “et elle a aussi interprété les chansons du dessin-animé français “Azur et Asmar”, diffusé à Ramallah le mois dernier.

En Palestine, la troupe de Serriyet Ramallah danse sur ses chansons et la réalisatrice Najwa Najjar a repris un de ses succès pour la bande-son de son court-métrage “La chanson de Yasmine” (2006, prix des Leopards de Demain - Mention Spéciale au 59ème Festival International du Film de Locarno).

La chanteuse sera en concert au Palais de la culture de Ramallah le 27 juin à 19h.

Programme de la fête de la musique 2007 sur les Territoires palestiniens

publié le 11/09/2007

haut de la page