Un camp, tout simplement

CCF de Gaza. Le 7 février 2008.
Le Consul général de France à Jérusalem, M. Alain Rémy, a inauguré ce jeudi au CCF de Gaza l’exposition "Un camp simplement" de l’artiste palestinien de Gaza Shareef Sarhan.
JPEG

Après une chanson intitulée « Promesse » créée et chantée par les étudiants du niveau 4 du CCF, M. le Consul général via le réseau des CCF a réaffirmé son soutient aux artistes Palestiniens en leur donnant la possibilité de produire des expositions. Celles-ci deviennent itinérantes et permettent ainsi aux artistes de voir circuler leurs œuvres de Naplouse à Ramallah en passant par Bethléem ou Hébron.
JPEG
Les artistes de Gaza souvent sélectionnés, sont toujours remarqués par les journalistes et font l’objet de nombreux articles de presse. Cela leur permet d’avoir une reconnaissance nationale et voir internationale. A ce sujet la municipalité de Paris envisage d’ailleurs d’organiser un grand temps forts artistique en Juin prochain.
JPEG

Le Consul Général à ensuite remercié l’artiste Shareef, qui a proposé au public gazaoui une nouvelle exposition mêlant peintures et photographies. Né à Gaza cet artiste s’est très vite tourné vers les lumières de l’art. La peinture tout d’abord puis la photo, le graphisme et enfin la vidéo.
JPEG

"Diplômé des beaux arts aux USA vous êtes maintenant photographe free lance et vous essayez de saisir au bond les images qui composent les paysages ou les évènements de Gaza", ainsi M. le Consul général s’est adressé à Shareef pendant la cérémonie de l’inauguration, il a ajouté :
JPEG
"Malgré la situation et les difficultés du quotidien,vous parcourez les quelques kilomètres carrés de Gaza à l’affût d’une photo, d’un dessin ou d’un projet de vidéo, on me dit que vous avez l’esprit vif, le regard curieux, le sourire malicieux et que toute l’équipe du CCF a toujours grand plaisir de travailler avec vous".
JPEG

Avec cette nouvelle exposition Shareef nous propose d’aller à la rencontre de ce linge des camps de Gaza qui sèche au vent, de découvrir des images fortes et sensibles à la fois des scènes d’enfances accrochées comme sur un fil à linge....
JPEG

publié le 31/03/2008

haut de la page