Visite des projets de développement dans la ville de Naplouse

Le Consul Général, Alain Remy, a visité trois projets soutenus au titre du Fonds Social de Développement (FSD) à l’occasion d’un déplacement le 18 Mai à Naplouse, ou il s’est notamment entretenu avec le Gouverneur.

Présentée dans un Centre Culturel français récemment rénové, l’exposition-vente YALU a constitué la première étape du déplacement. Elle a permis aux représentantes de quatre coopératives de femmes de présenter des créations originales : vêtements brodés, artisanat et conserves. Le renouvellement de l’appui du Consulat général, depuis 2006, témoigne de l’importance accordée à ce projet, générateur de revenus et favorisant l’indépendance des femmes en zone rurale.

La visite s’est poursuivie dans la vieille ville de Naplouse, avec la présentation du dispensaire ouvert en 2007, grâce au soutien financier de la ville de Lille. La vocation de ce centre de santé est d’instaurer une nouvelle approche de la médecine générale en accordant un temps de consultation plus approprié aux patients, tout en développant le dépistage systématique. Le Consulat Général a financé les équipements du laboratoire attenant.

Alain Rémy a ensuite rencontré l’association "Multipurpose Community Resource Center", dont le projet d’incubateur de micro-entreprises mobilise à la fois une subvention du Fonds social de développement et une expertise technique de la mission locale de Lille. Ciblant de jeunes porteurs de projets, cette action participe à la dynamisation du tissu socio-économique de la vieille ville à travers la pérennisation de savoir-faire, la création d’activités nouvelles et économiquement porteuses, la restauration de locaux anciens ainsi que la création d’emplois et de revenus.

La journée s’est achevée dans le camps de réfugiés d’Askar par l’inauguration du Centre Culturel Dar Al Fonon, dont la rénovation et la programmation culturelle ont également été financés sur fonds FSD. Débutée en Avril 2008, la construction d’un théâtre-cinéma permet aujourd’hui aux jeunes du camp de réfugiés de disposer d’un véritable espace de création vie culturelle et d’expression artistique. Lors de son discours, le Consul Général a rappelé le caractère prioritaire que constitue la protection de l’Enfance pour la coopération française. En atteste l’évolution de l’Aide Publique au Développement allouée à ce secteur, passée de 400 000€ à 2 000 000€ entre 2005 et 2008.

JPEG

publié le 23/03/2016

haut de la page